Andy Murray le nouveau maître

Andy Murray remporte le Masters de Londres face à Novak Djokovic sur le score sans appel de 6/3 6/4 et termine l’année à la place de numéro 1. Impressive.

andy murray vainqueur finale atp masters londres 2016

Le joueur de l’année est écossais. Tout de même

Le retour de Novak Djokovic sort des limites du terrain. Andy Murray regarde son clan hébété. Cette fraction de seconde où l’on bascule à nouveau dans la réalité après être resté aussi longtemps dans sa bulle.  L’émotion est contenue car il a son pote en face mais on comprend tout de suite que le britannique prend conscience de la portée de son exploit. Une fois de plus, son destin était entre ses mains durant ce tournoi où il devait l’emporter pour s’assurer la place de  numéro 1 mondial. Devant un peuple tout acquis à sa cause, Andy Murray vient de devenir champion du monde de tennis.

La fin de saison parfaite d’Andy Murray

L’histoire ne pouvait s’écrire autrement : lancé comme un obus par la Grosse Bertha depuis l’US Open où s’était incliné en 1/4, Andy Murray débarquait à l’O2 de Londres d’un enthousiasme et d’une confiance galvanisés par sa série en cours de 20 victoires consécutives. Comble du suspens, c’est face à son meilleur ennemi Novak Djokovic qu’il offrait à son public la finale rêvée de ces Masters au cours de laquelle le vainqueur repartait avec la trophée de l’année. A l’approche de cette rencontre, les avis étaient partagés : la veille, Andy Murray venait de ramer comme un fou furieux face à Milos Raonic (défait 11-9 au tie break du 3e set) alors que dans le même temps, Djokovic fessait Kei Nishokori 6/1 6/1. La question tournait donc autour de la faculté du Britannique à fournir un dernier effort après des semaines harassantes de compétition dans l’unique but de remporter ce dernier match. Hormis ce retour de Djokovic de 5-2 à 5-4 dans la seconde manche, il n’y a à vrai dire pas vraiment eu match tant Murray a dominé son sujet. Indébordable comme toujours, tactiquement au point et agressif quand il le faut, le nouveau patron ne s’est pas laissé submerger par l’excitante vision d’écrire la plus belle page de son pays. Les carences mentales de son néo dauphin serbe ont une fois de plus étaient mises en exergue malgré du mieux dans l’attitude. Andy Murray remporte donc fort logiquement le dernier tournoi de l’année et peut enfin aller en vacances pour se reposer avant de repartir pour 2017 accompagné de ce nouveau statut de patron.

Quelle suite pour Djokovic ?

Novak Djokovic s’est donc incliné pour la première fois en six finales jouées dans le tournoi des maîtres. En grosse difficulté lors de son 1er match face au novice Dominic Thiem, il a cependant montré un visage bien plus rassurant durant la suite de son parcours. Sa défaite en finale reste logique et dans la continuité de ses derniers temps : avec un léger déficit de confiance, cela ne pardonne tout simplement face au meilleur joueur du moment. Il peut néanmoins ressortir du positif de ce dernier tournoi en se disant que, finalement, Andy Murray va découvrir un poste compliqué à assumer et qu’il faudra rééditer cette performance incroyable pour garder ce fauteuil. Avec 8000 points d’avance (!) sur Murray après sa victoire à Roland Garros, personne n’envisageait une seule seconde ce que le serbe allait vivre durant sa seconde moitié de saison. Sa descente est jalonnée de défaites où le Djoker a montré un visage bien plus humain qu’on lui croyait. Après son sacre sur la terre battue parisienne, une forme de décompression mentale s’est invitée dans sa tête, lui coupant en partie sa faculté à faire basculer les matchs mal embarqués de son côté. L’heure est maintenant venue pour lui de réfléchir et de tirer le maximum d’enseignements sur cette saison tronquée par un soudain manque d’objectifs à atteindre.

Nicolas Mahut numéro 1 mondial en double

Un dernier mot (et non des moindres) pour parler de la fantastique performance de Nicolas Mahut qui termine numéro 1 mondial en double malgré 3 défaites avec son compère Pierre-Hugues Herbert dans ce même Masters. Vainqueur de 6 titres cette année dont 3 Master 1000 et de Wimbledon (son second titre majeur avec l’US Open 2015), l’angevin de 34 ans a été d’une grande régularité tout au long de l’année et garde ce précieux dossard qu’il occupe depuis le mois de Juillet. Pour l’anecdote, Mahut est le premier français de l’histoire du tennis depuis l’instauration du classement ATP à terminer une année numéro 1 mondial. Il s’agit donc d’une première en 40 ans. Anecdotique peut-être mais historique !

A propos

Boulimique de tennis, je suis ce sport depuis désormais une vingtaine d'années. Signe distinctif : un gros coup droit, ça aide toujours ;-)

Publié dans Masters 1000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives

  • 2017 (4)
  • 2016 (20)
  • 2015 (13)
  • 2014 (30)
  • 2013 (64)
  • 2012 (15)
  • 2011 (6)
  • 2010 (3)